FOOTBALL : L’histoire sans fin pour l’Amiens SC

0
107

Comme un éternel recommencement… L’ultime échéance aura donc été la bonne. En se jouant de la résistance de la lanterne rouge Guingamp, les hommes de Christophe Pelissier ont – dans le même temps – veillé à prolonger l’aventure au sein de l’Elite. Personne ne s’en plaindra !

« Oh là là, oh lé lé, qu’est ce qui s’est passé ? L’ASC a gagné ! » Micro en main, en speaker improvisé face à un « peuple amiénois » assis devant lui et… sur la pelouse de La Licorne, Eddy Gnahoré entonnait ce refrain sitôt le rideau tombé. A sa façon, il donnait le coup d’envoi d’une soirée qui allait se prolonger jusqu’au bout de la nuit. La tête dans les étoiles,  après que leurs protégés ne se soient appliqués à décrocher la lune, les 12.503 spectateurs communiaient ainsi avec leurs … héros ! A rédiger ensemble une nouvelle page du club.

Au bout du suspens, l’Amiens SC venait d’officialiser son maintien ! Et évoluera donc, à la rentrée, au sein de l’Elite. Pour la troisième saison consécutive ! Un authentique exploit pour cette structure que certains n’ont de cesse à pointer du doigt depuis leur accession.

Un bel exploit

« Cela fait quelques temps que nous rations ces victoires qui nous aurais permis de nous maintenir plus tôt. Je suis très heureux d’avoir réussi ce pari après un exercice épuisant » confiait Christophe Pelissier. Derrière un sourire qui masquait (aussi) un grand soulagement. La satisfaction également d’avoir su offrir, avec la complicité de ses joueurs – et de tout un club -, un intense moment de plaisir : « Nous avons vu ce soir encore, mais pas seulement aujourd’hui néanmoins, un public exceptionnel. Car les supporters nous soutiennent depuis six mois. C’est aussi leur maintien car à un moment donné, les joueurs étaient cuits. Ce public nous a donné ce supplément d’âme ». Ce douzième homme communément prénommé dont l’influence aura donc été déterminante.

« Certes, nous manquions d’efficacité depuis plusieurs rencontres mais je n’ai jamais senti le groupe lâcher. Nous avons constamment eu notre destin entre nos mains » réaffirmait le responsable technique. Avouant qu’il avait cependant occulté l’adversaire et les « perfs » de compagnons d’infortune. Afin de se consacrer uniquement à cette « finale » qui devait lui apporter le graal. Un but atteint par celui qui ne dissimulait pas le désir de « se reposer après une saison très éprouvante »

Avec Christophe Pelissier ?

Et si les acteurs (principaux) de cette agréable mise en scène pourraient prendre … eux aussi un peu de recul, l’effervescence risque de gagner dorénavant les coulisses. Comme le soulignait Luigi Mulazzi, président délégué au septième ciel. Faisant alors écho aux propos lancés par Bernard Joannin lequel avait avoué œuvrer d’arrache pied pour le prochain exercice. Car dorénavant, il convient de connaître l’identité de ceux qui continueront à porter bien hautes les couleurs locales. Qui pourrait également se laisser séduire par le projet amiénois ?  Un groupe qui serait toujours dirigé par Christophe Pelissier dont le nom circule du côté du Stade Brestois ?

A ce petit jeu, les « rumeurs » vont (déjà) bon train… « Vous serez rapidement informé ! » murmurait néanmoins Luigi Mulazzi, ayant – semble-t-il – ses idées derrière la tête. Histoire de pérenniser l’ASC au plus haut niveau, s’appliquant ainsi à effectuer un joli pied de nez à toutes celles et ceux qui condamnent, chaque début de saison et sans le moindre état d’âme, ses protégés à la relégation !

Fabrice Biniek

Crédit photos : Léandre Leber – Gazettesports




  • LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.