FOOTBALL – Titi Buengo : “On doit gagner ce match”

Après le nouveau match nul concédé par son équipe ce dimanche face à Outreau, Titi Buengo était énervé et déçu à juste titre car son équipe avait tout pour s’imposer. 

Au vu de la physionomie du match, il y a des regrets ? 

Oui, c’est tellement prévisible tout ça. Ce n’est pas possible de rater autant d’actions et de se faire rejoindre comme ça et de risquer de passer à la trappe en fin de match. Je n’ai pas les mots car je ne comprends pas certaines attitudes de mes joueurs et ce qu’ils font. Je suis déçu parce que je pense avoir des cadres et quand je vois certaines attitudes sur le terrain ça me déçoit. On doit gagner ce match. 

En première période vous étiez au-dessus, finalement il a manqué un seul but, qui a laissé Outreau dans le match ? 

Dans le foot si tu ne tues pas le match, tu le payes cash

A la pause il doit y avoir deux ou trois zéro mais c’est le scénario de tous nos matchs. A un moment donné on doit tuer le match mais on ne le fait pas et l’adversaire garde espoir et commence à nous mettre en difficulté. En plus à la mi-temps je leur ai dit qu’avec tout ce que l’on a raté, on allait finir par prendre un but un peu casquette et que l’on aurait que nos yeux pour pleurer. Cela montre bien que dans le foot si tu ne tues pas le match, tu le payes cash. 

On a quand même vu du jeu et de très bonnes choses ? 

Oui, il y a du jeu et de l’animation mais on n’est pas tueur dans la surface. On fait trop souvent le mauvais geste, après le gardien fait ce qu’il faut mais on lui tire dessus.

 

« On a des joueurs qui savent jouer au ballon mais aussi beaucoup trop parler, le problème c’est qu’ils ne font pas les deux en même temps »

Vous êtes aussi un peu sortis du match en parlant et discutant un peu trop ? 

Oui, comme d’habitude, on a des joueurs qui savent jouer au ballon mais aussi beaucoup trop parler, le problème c’est qu’ils ne font pas les deux en même temps. C’est dérangeant car on perd de l’énergie et on sort du match bêtement.

Vous êtes toujours invaincus c’est tout de même un point positif ?

Oui, après si tu fais dix matchs nul de suite tu n’avances pas. C’est ça qui est embêtant car ce sont des matchs à notre porté et surtout à domicile. On doit prendre des points à la maison car à l’extérieur les matchs peuvent être bien différents. Aujourd’hui nous devrions avoir au minimum six points.

Camon –  Outreau : 1-1 (0-0)
Buts : Monteiro (65’) pour Camon et Arnoud (76’) pour Outreau
Camon : Josse- Ameur, Delgove, Ducrocq, Nagy – Lomboto, Pechin, Torvic – Gomes Monteiro, Isambart, Goyet
Remplaçants : Hamuanya, Fournier, Ngome Oko
Propos recueillis par Aurélien Finet

Crédit Photo : Romain Gambier – Gazettesports 

A lire aussi <>

FOOTBALL : Camon peut s’en mordre les doigts

FOOTBALL : Camon peut s’en mordre les doigts

Après deux matchs nuls lors des deux premières journées, l’US Camon recevait ce dimanche Outreau pour essayer d’obtenir sa première victoire de la saison. 

Camon maîtrise 

Bien rentré dans leur match malgré une vingtaine de minutes de retard dû à un problème de feuille de match, Camon imprime d’entrée son rythme. Dès la deuxième minute, sur un bon mouvement initié par Isambart, Péchin voit son centre passer devant ses attaquants un peu courts. Cinq minutes plus tard, c’est Monteiro bien lancé en profondeur qui voit son centre pour Isambart être contré de justesse. 

Mais manque de réalisme 

La première véritable occasion viendra d’Isambart (12’) intenable dans ce début de match. Servi à l’entrée de surface, il bute sur le gardien adverse, avant qu’Ameur, d’un tir aux 30 mètres,  manque le cadre. Outreau sera une nouvelle fois sauvé par son gardien deux minutes plus tard cette fois face à Torvic (14’). Et quand ce n’est pas le gardien, il y a un défenseur pour sauver les visiteurs. Sur un centre d’Ameur dévié, le défenseur sauve sur sa ligne d’une bicyclette (23’). La plus grosse occasion de la première période viendra à la vingt-sixième. Sur un centre  au second poteau de Monteiro, Torvic voit sa tête être déviée par Goyet mais le gardien réalise un magnifique arrêt réflexe. Dans la foulée, Isambart lancé dans la profondeur, élimine le gardien mais son centre frappe est repoussé sur la ligne. Finalement, Outreau, sur une perte de balle évitable d’Ameur, s’offre un contre, mais Josse réalise la parade (38’). A la pause les deux équipes sont à égalité assez illogiquement, Outreau ayant passé une grande partie de la première période à défendre. 

Camon pousse et ouvre le score 

Après un changement à la pause avec la sortie de Goyet et l’entrée d’Hamuanya, Camon met quelques minutes à se remettre dedans. Outreau aura même la première occasion de cette seconde période. Sur un centre l’attaquant adverse se retrouve étrangement seul au second poteau mais Josse sauve les siens (56’). Camon réagit de suite et remet le pied sur le ballon même si le jeu est un peu moins fluide que lors des quarante-cinq premières minutes. Après l’heure de jeu, les Jaunes et Noirs ratent une énorme occasion d’ouvrir le score. Sur un centre d’Ameur, Monteiro prend le dessus sur son vis-à-vis mais bute sur le gardien avant que Péchin seul au 5 mètres trouve la barre dans un but vide, avant qu’Hamuanya bute de nouveau sur le portier adverse. Une action qui va parfaitement illustrer le match des locaux qui vont finalement ouvrir le score par Monteiro dans la foulée (65’, 1-0). Lancé en profondeur, Isambart élimine le gardien avant de servir Monteiro dans l’axe qui pousse du bout du pied le ballon au fond des filets. 

Camon ne tient pas le score

Comme lors de ses deux premières rencontres, Camon mène au score  mais ne parvient pas à le tenir. Incapable de faire le break, les Picards laissent dans le match Outreau, qui, tout heureux, égalise à un quart-d’heure du terme. Sur un coup-franc  lointain, Josse irréprochable jusque-là se fait piéger par la trajectoire (76’, 1-1). Camon prend un petit coup derrière la tête. Torvic aura une nouvelle occasion sur un bon centre en retrait d’Isambart mais le dernier rempart d’Outreau prend une nouvelle fois le dessus (83’). En fin de rencontre les Samariens auraient même pu perdre le match. Sur un corner dégagé loin devant, Delgove tergiverse et perd le ballon envoyant l’attaquant adverse au but. Mais ce dernier seul face à Josse manque le cadre et rate l’occasion de réaliser un hold-up. 
Camon concède donc un troisième match nul en autant de rencontre et fait du surplace. Un résultat qui ne reflète pas du tout la physionomie de la partie, les jaunes et noirs avec plus de réalisme auraient dû prendre les trois points. 
Camon –  Outreau : 1-1 (0-0)
Buts : Monteiro (65’) pour Camon et Arnoud (76’) pour Outreau
Camon : Josse- Ameur, Delgove, Ducrocq, Nagy – Lomboto, Pechin, Torvic – Gomes Monteiro, Isambart, Goyet
Remplaçants : Hamuanya, Fournier, Ngome Oko
Aurélien Finet

Crédit Photo : Kévin Devigne – Gazettesports

A lire aussi <>

FOOTBALL : Longueau n’y arrive toujours pas